Baby blue, i ♡ you…

Voici le petit dernier que je devais vous présenter, le 602 de chez L’Oréal color riche, un magnifique bleu pale.

C’est mon préféré des 3 , j’adore sa couleur et son rendu glowy. Comme ses frères, il n’est pas évident à poser et ne devient opaque qu’à la deuxième couche. Il est super lumineux et surtout facile à porter car il va avec tout. J’ ai voulu faire un test et je l’ai associé à d’autre vernis…

Pour voir ce qu’il donne avec des petites paillettes brillantes ou bleu ou mat…

En mat, il est canon! en accent mail avec le KIKO bleu pailleté irisé c’est pas mal non plus et je trouve qu’il supporte assez bien les petite paillettes…

Ce vernis est parfait, c’est vraiment mon coup de coeur du moment <3

Rendez-vous sur Hellocoton !


Le vernis « melon », bof…

Après le vert, voici l’ orangé. Cette couleur que je ne cherchais pas du tout, m’a fait de l’oeil, m’a charmé et m’a pris par les sentiments car je suis une amoureuse du melon… aucun rapport me direz-vous, entre un vernis et de la nourriture… C’est là toute l’ ambiguité, qui commence même par le nom de mon blog, qui fait plus blog culinaire que beauté… bref, je dois avoir un rapport particulier avec la bouffe qui me pousse à associer deux choses familièrement différentes et surtout opposées. Bon là, la comparaison est presque évidente, la couleur étant assez similaire…

J’ai donc acheté le vernis L’Oréal Color Riche 306 renommé par mes soins « couleur melon » ;-) et je l’ai testé… Peu être que je me suis trop laissé attendrir, que  je l’ai surestimé, en tout cas, j’ai était déçu. La pose est laborieuse, le pinceau laisse des traces à chaque passage, c’est très difficile d’avoir un résultat uniforme et bien opaque. La couleur brillante et lumineuse dans le flacon ressort terne et fade sur l’ongle. Bon je vous dresse un tableau bien noir, ce vernis n’est pas si pourri que ça, il est portable, mais vraiment bof. Regardez:

Juste après l’application, il captait la lumière, mais déjà une heure après, il s’est patiné et a perdu sa brillance.

Je le garde dans un coin, je lui donnerai une deuxième chance plus tard, on ne sait jamais ;-)


Ma cure d’hydratation pour cheveux avec Phyto

L’approche des vacances est synonyme de soleil, baignades en mer, plongeons dans la piscine et avec tout ça, la déshydratation des cheveux. A vrai dire, ils n’ont pas besoin de tout ça pour s’ abimer au quotidien, et pour éviter de me retrouver avec une botte de paille sur la tête, j’ai pris les devants. Je me suis tournée vers la gamme « PHYTOJOJOBA » de PHYTO, pour cheveux secs. J’ai connu la marque grâce à la joliebox (à l’époque où j’étais abonnée), et j’avais été agréablement surprise par la crème après shampoing « phytobaume réparateur ».

Le shampoing doux et très onctueux, assez épais, il mousse bien comme j’aime, son odeur est légère. Je remarque qu’il est efficace et vraiment hydratant  après avoir rincé mes cheveux, car ils sont très peu emmêlès… voici ce que dit la marque au sujet de sa composition : « L’huile de jojoba, extraite des graines de la plante, est choisie pour sa douceur et sa remarquable compatibilité avec la nature du cheveu. Véritable cire liquide régénérante, émolliente et protectrice, elle apporte aux cheveux secs l’hydratation et la brillance dont ils ont besoin. Les fleurs apaisantes de bleuet et de mauve (40%), associées à une base lavante dérivée de l’huile de coco, confèrent à PHYTOJOBA son extrême douceur. »

Après le shampoing, je pose le masque sur les longueurs et les pointes et je laisse agir deux à cinq minutes. Je démmèle avec un gros peigne et je rince. Pendant et après l’application, aucunes sensations de lourdeurs ou de cheveux gras, j’ apprécie qu’il n’y ai pas de silicones dans la composition. Les cheveux sont hydratés instantanément  et ce, dès la première application.

Pour finir,  j’applique la crème de jour pour cheveux (j’adore ce terme ;-) « Véritable crème de jour capillaire, la formule onctueuse et non grasse de PHYTO 7 préserve le taux d’hydratation optimal du cheveu, sans alourdir. Protégés, vos cheveux sont visiblement plus souples, doux et brillants. » Je n’ai rien à redire, je soupçonnais un effet carton comme peuvent le faire certaines mousses coiffantes, mais non. La crème est littéralement bue par les cheveux, il ne reste aucun résidu.

Je suis conquise par ces produits qui sont vraiment efficaces. Après une semaine d’utilisation, je vois vraiment un changement notamment  sur la douceur et la brillance. Je vous les recommandes d’autant plus qu’ils sont abordables, en ce moment le shampoing et la crème pour 9 euros, le masque aux alentours de 14E.


Le soleil débarque… protégez-vous!

On ne le répètera jamais assez, il faut se protéger du soleil et surtout de ses méfaits. Pour éviter le vieillissement prématuré de la peau, les taches brunes, les coups de soleils et autres festivités, je déploie une véritable armada…J’ai pour habitude d’acheter mes solaires en parapharmacie, et je me tourne essentiellement vers les marques Bioderma et Avène. Je fais confiance à 100 % à ces marques et je n’ai aucunes hésitations à les mettre sur le visage.

Actuellement j’ utilise le spray solaire « photoderm bronz » spf 30 de Bioderma qui correspond bien à ma carnation claire. Elle est légère, s’étale facilement, n’a pas beaucoup d’odeur et surtout ne colle pas, détail qui a toute son importance si on ne veut pas ressembler à un poisson pané au moindre dérapage de serviette. Je l’utilise pour le corps et le visage, le flacon pompe est très pratique, il diffuse la crème en brume légère.

Pour les zones plus sensibles comme les petites taches de pigmentation, les cicatrices, que je veux voir disparaître et non s’accentuer, j’utilise le « stick zones sensibles » spf 50+ de Avène. Ultra pratique grâce à son petit format, on peut l’emporter partout. Sa texture crémeuse en stick permet une application précise. J’ai un coup de coeur pour ce produit qui est aussi très utile pour les petits loulous, un coup de stick sur le bout du nez, évitera les méchants coup de soleil grâce à sa très haute protection.

J’ai de la chance de bronzer facilement malgré mon teint clair, et je peux me permettre au bout d’un moment, d’alterner les applications de crème solaire avec le « tan intensifier » de KIKO spf 6. Ce baume amplificateur de bronzage est un délice, mais attention, la protection est très faible, elle ne correspond pas du tout aux peaux claires. Je ne l’ utilise qu’une fois sur deux, et toujours après 16H00 quand le soleil tape moins. Le but n’est pas de brûler, mais de donner un côté doré à la peau. L’odeur est à tomber, sucrée et citronnée, la texture idéale. Les peaux bronzées ou mates seront magnifiées en prenant une couleur caramel à croquer ;-)

Même bronzée, je continue à utiliser une protection solaire en adaptant le spf. Le but est de ne pas regretter mes sessions bronzettes dans quelques années, je préfère être pale maintenant et moins ridée dans 20 ans ;-)


Dans la famille color riche … le vert … Bonne pioche!!

Mon envie de couleur pastel ne s’est jamais dissipée, alors que les rayons de mon Monop’ ne proposait qu’une vingtaine de teintes Essie toutes plus flashy les une que les autres, que chez KIKO le menthe à l’eau et le baby blue étaient en rupture de stock… Pas de bol… Jusqu’à ce que je tombe par hasard sur la nouvelle collection des color riche de L’Oréal. Le bleu layette dont je rêvais, le vert pale et en bonus un orange melon tout doux.

J’aime bien le packaging sobre et leur petit format, je trouve que le vernis est bien mis en valeur. Je commence par vous présenter le vert, le numéro 602. Après deux couches, le résultat est à la hauteur de mes attentes même si l’ application n’ est pas évidente car il faut mettre beaucoup de matière pour éviter les traces de pinceau. voici le résultat:

Une couleur très douce, discrète, et un fini très brillant. Il supporte même quelques petites fantaisies, un accent mail avec le « mirror mirror  » de chez Sepho ;-)